⟵ Retour

Redonner confiance dans les élus de la Nation

La dernière campagne présidentielle a montré comment un candidat d’un grand parti traditionnel, ancien Premier Ministre, a pu être durement remis en cause dans sa pratique de parlementaire, sans en être inquiété pendant des années. Emploi présumé fictif de son épouse, salaire élevé pour ses enfants recrutés comme collaborateurs, cadeaux onéreux qui ont été soustraits aux règles de déontologie de l’Assemblée Nationale, activités de conseil à des grandes entreprises…

Un doute important s’est installé en chacun d’entre nous dans la manière dont l’argent public est utilisé par les parlementaires dans le cadre de leur mandat.

C’est pour cela qu’avec courage, le gouvernement et les Députés de la République En Marche travaillent sur un projet de loi afin de rétablir la confiance entre les citoyens et leurs parlementaires.

Je pense qu’il est tout-à-fait nécessaire de supprimer la réserve parlementaire.

Elle représente une enveloppe de 120 000€ par an distribuée de manière discrétionnaire par le parlementaire aux associations et collectivités territoriales. Je crois que le rôle du parlementaire n’est pas de financer des projets sur son territoire. Il doit représenter ses concitoyens dans l’élaboration de la Loi et dans son évaluation. Je crois qu’il est préférable que les subventions aux associations soient votées par des assemblées territoriales, ce qui limite l’arbitraire de la décision.

Nous proposons aussi de contrôler les dépenses des parlementaires dans le cadre de leur mandat, appelées IRFM (Indemnités de Représentations et de Frais de Mandat). Jusqu’à aujourd’hui, elles étaient dépensées sans que le parlementaire n’ait le moindre justificatif à produire. Ce sera le cas grâce au projet de loi que nous souhaitons voter, et permettra d’assurer que ces dépenses sont bien faites dans le cadre de son mandat.

Enfin, nous avons défendu le fait qu’un élu doit être irréprochable vis-à-vis de la propre Loi qu’il doit ensuite voter.

C’est pour cela que pour un certain nombre de crimes et de délits, une peine d’inéligibilité sera prononcée par le Juge afin d’empêcher à un citoyen qui n’a pas respecté la loi de candidater à une élection.

Ces mesures ne suffiront pas à ce que la confiance se rétablisse entièrement entre citoyens et élus. La confiance dans la démocratie, c’est aussi le retour de l’efficacité de la puissance publique pour administrer et organiser notre vie en société avec justice.


Réforme des retraites : pour un système plus simple et plus juste.
Depuis plusieurs jours, des milliers de Français subissent une mobilisation contre la réforme des retraites. Les blocages dans les transports rendent la vie des travailleurs et des commerçants très compliquée, même si...
Une rentrée politique chargée !
Je me souviendrai longtemps de l’année que nous venons de vivre. Elle a été un tournant dans ma réflexion politique. Tout en étant déjà conscient des nombreuses difficultés de notre pays, j’ai vécu le mouvement d...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la mesure d'audience (données personnelles).
OK